Tiré de l’étagère | Le coeur par effraction

Ranger le dernier best-seller à la mode amène souvent à redécouvrir des chefs d’oeuvre cachés bien au chaud dans sa bibliothèque.

Mesquin, égoïste, peureux, l’être humain se conjugue à tous les modes dans le livre de James Meek.

De quoi ça parle? Rebecca et Ritchie sont frère et soeur, et tout leur réussit. Rebecca, tout juste fiancée, devient jour après jour une ponte de la recherche contre le paludisme tandis que son frère, bon père de famille, s’est bien recyclé de son passé de rock star en s’essayant à la production télé. Seul ombre au tableau, la mort de leur père, officier …  sujet sensible de la communauté… à moins qu’un autre souci ne vienne briser la belle entente fraternelle.

Sans titre-2

Qu’est- ce qu’on en pense? La science, la télévision, la presse, la guerre et l’amour. A première vue, l’ouvrage a une ambition sans borne pour aborder tous ces gros thèmes sociaux et culturels. Mais en plus de 500 pages, James Meeks, prend largement le temps de poser le décor. Et quel décor ! Dans le nord de Londres des années 2010, les esprits s’échauffent, les familles sont plus libérées et les adultes consentent a bien plus de liberté sexuelle. Et pourtant… le duo fraternel semble en avoir aucun, de vices! Mais comme dans toutes les familles il ne faut jamais fouiller dans le passé, car un très beau secret peut s’être caché au fond d’un coffre. Et le tout se réalise  dans les studios de la BBC, les start up people pas forcément morales et les laboratoires de recherche. Pourtant, le lecteur suit ces héros, sans forcément les juger, souvent en frissonnant mais dans un rythme assez lent, celui de la nonchalance britannique. Et, comme dans toutes les bonnes sagas, la vengeance est un plat qui se mange froid, très froid, voire glacé, à l’image des séries anglaises, le reporter du guardian est un fan des cliffhangers sanglants. Une histoire palpitante parfaite pour les soirées-canapé.

Sans titre-1

The following two tabs change content below.
Solène est rédactrice en freelance pour Générationnelles.com. Lorsqu'elle n'écrit pas et ne sautille pas dans des concerts, Solène rêve de groupes dont le guitariste chevelu et brun a des chaussures blanches et s’appelle Albert Hammond Jr ! Son mantra : « God Save my Shoes »

Laisser un commentaire