Tiré de l’étagère | J’ai Débranché de Thierry Crouzet

Ranger le dernier best-seller à la mode amène souvent à redécouvrir des chefs d’oeuvre cachés bien au chaud dans sa bibliothèque.

Internet c’est bien mais parfois c’est trop. C’est ce qu’a constaté Thierry Crouzet avant de faire une expérience inédite dans son livre « J’ai Débranché ».

De quoi ça parle? Suite à une crise d’angoisse assez inquiétante, ce pape des nouvelles technologies part en détox d’internet. Pari impossible?

priseseule

Qu’est- ce qu’on en pense? A la base, c’est un livre qui fait peur. Peur par le sujet : car qui a vraiment envie de se déconnecter totalement? Et aussi par son auteur, ponte du 2.0 connu pour ses lourds ouvrages un brin intello. C’était presque inespéré de se retrouver dans un livre aussi plaisant qu’intéressant. Et pourtant. « J’ai Débranché « commence comme un essai à la « j’ai testé », une oeuvre sociologique qui est un peu personnelle.  Dès le début, l’auteur y met bien sa patte, ses attentes, son oeuvre, sa vie. Et autant il est facile d’aider l’héroïne débordée d’un roman chicklit autant ça semble un peu plus ardu de s’émouvoir de la quête conceptuelle d’un ancien journaliste numérique. Mais Thierry Crouzet n’est pas qu’un geek première génération c’est aussi un père de famille overbooké, un bloggeur invétéré, un community manager comblé, bref, un homme dont la vie se fait sur le net. Et comme l’individu est aussi un homme moderne stressé et pas très réceptif au divan de la psychanalyse, le livre prend alors un tout autre intérêt. Du diagnostic à la guérison, il n’y a qu’un pas dit-on, mais qui est beaucoup plus long quand Freud, Mark Zuckerberg et le geek proclamé chic sont passés par là. Entre crise existentielle et crise dématérielle, le livre pose clairement sa position IRL qui doit suivre une philosophie et presque un engagement politique mais pose également la grande question : et toi tu ferais quoi si tu étais débranchée? Générationnelles a déjà son avis. Un ouvrage étonnant, stimulant et presque terrifiant.

UNE2

The following two tabs change content below.
Solène est rédactrice en freelance pour Générationnelles.com. Lorsqu'elle n'écrit pas et ne sautille pas dans des concerts, Solène rêve de groupes dont le guitariste chevelu et brun a des chaussures blanches et s’appelle Albert Hammond Jr ! Son mantra : « God Save my Shoes »

Laisser un commentaire