Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus compétente?

Mesdemoiselles,

Vous qui chaque matin vous pomponnez une heure durant, le nez collé au miroir, armées d’un mascara d’une main et d’un coton tige de l’autre, jonglant avec votre crayon, votre blush et votre rouge à lèvre. Avez-vous au moins de bonnes raisons pour tant d’énergie dépensée?

Vous sentir belle, évidemment! J’ai donc une très bonne nouvelle pour vous: tout ce travail quotidien de ravalement de visage n’est pas vain! Et c’est une étude conduite par des chercheurs d’Harvard de l’université de Boston qui l’affirme.

25 femmes, entre 20 et 50 ans, blanches, noires et hispaniques ont été photographiées, une première fois sans barbouillage puis fardées selon 3 « styles »: naturel, professionnel et glamour. (Si vous parvenez à vous maquiller à votre guise selon ces styles, s’il vous plait, partagez votre secret!!!)


Les photographies de ces femmes ont ensuite été projetées sur un écran devant un groupe de 149 hommes et femmes durant quelques secondes seulement. Puis un second groupe de 119 personne a pu contempler les photographies aussi longtemps qu’il le souhaitait. Les participants ont ensuite « classés » les femmes en fonction de leur compétence, attractivité, sympathie et de leur sérieux…

Le résultat ne fait aucun doute: notre maquillage a un impact sur la manière dont on nous perçoit. Quelle que soit la durée de la contemplation, les « cobayes » sont unanimes. Les femmes les plus maquillés apparaissent à première vue comme les plus compétentes.

C’est la première fois qu’une étude fait le lien entre maquillage et aptitude des femmes. Qu’en penser? Femmes au naturel…femmes vilipendées?

Alors armez-vous de votre eye-liner et de votre recourbe-cil, ils influenceront vos collègues, en votre faveur bien entendu!


Ou revendiquez votre naturel, pas besoin d’avoir le coup de pinceau de Picasso (ce qui n’est pas forcément une bonne chose dans le cas présent!) pour affirmer votre crédibilité. Pour certaines (les plus chanceuses), une dose de sourire et une pincée de charme suffisent à convaincre…!

Bien sur, il ne fait aucun doute qu’après quelques coups de houppette notre bien-être se perçoit et influe a fortiori sur notre entourage. Ne prenons donc pas cette étude au pied de la lèvre.

Un fardeau quotidien le fard à paupières? Peut être bien.

Cette enquête est aussi un aveu déguisé. Celui que les femmes sont jugées d’après leur maquillage, non seulement sur leur physique mais aussi sur leurs valeurs. Qu’un trait de crayon ne peut à lui seul déterminer.

Et vous, pensez-vous que le maquillage soit la clé du succès?

Florence G.

The following two tabs change content below.
Eloïse dirige la rédaction de Générationnelles.com depuis 2011. Quand elle n'écrit pas et qu'elle ne répond pas à des centaines de mails, Eloïse aime partager des virées glamour avec ses copines, prendre des photos de tout ce qu'elle voit, voyager dans des contrées lointaines, écouter un bon gros beat de hip-hop et se délecter de tapas en terrasse. Son mantra : vivre chaque jour comme si c'était le dernier !